Dreamermag.fr » Divers » Que savoir pour bien doser son e-liquide ?

Que savoir pour bien doser son e-liquide ?

Pour ne pas dégrader votre santé, il est important de savoir comment bien doser le liquide de votre cigarette électronique. Après avoir installé un plan de travail sec et propre, vous devez faire une série de calculs importants pour réussir le dosage. Voici donc ce qu’il faut savoir pour bien doser votre e-liquide ?

Les ingrédients importants

Pour réussir le dosage de vos e-liquides, vous devez disposer de quelques ingrédients indispensables. Le plus important est la base neutre. Il s’agit du composant dans lequel les arômes et la nicotine sont dilués. La base neutre du e-liquide a un impact considérable sur l’expérience de vape.

La nicotine est le deuxième ingrédient indispensable. Pour l’ajouter à la base, il faut utiliser un booster nicotine. Il s’agit d’un petit flacon qui contient la dose maximale de nicotine autorisée. Pour les fumeurs occasionnels, le taux idéal de nicotine varie de 3 à 6 mg. Pour les gros fumeurs, il est de 16 à 30 mg.

Pour finir, les arômes sont les derniers constituants. Il en existe beaucoup.

Le matériel nécessaire pour réussir le dosage

Le dosage d’un e-liquide est une opération délicate à réaliser. Pour cette raison, il faut utiliser un matériel de qualité. Voici les accessoires spécifiques dont vous aurez besoin.

Les flacons vides propres

Ces flacons vous permettent de faire les mélanges et de conserver vos liquides. Ils sont disponibles dans plusieurs tailles. Pour les petits dosages, un flacon de 10 ou 30 ml peut suffire. Il y a aussi les flacons de 100 ml qui contiennent une quantité plus importante d’e-liquide.

Les seringues et pipettes propres

Si vous dépassez les doses requises pour un e-liquide, les conséquences sur votre santé peuvent être désagréables. La nicotine est un produit psychotrope. Il faut donc être précis dans le dosage. Pour ce faire, aidez-vous une seringue ou d’une pipette graduée. Ces deux accessoires sont disponibles sur le marché en plusieurs volumes.

Les autres accessoires

Pour les gros volumes d’e-liquide, vous pouvez aussi utiliser des béchers ou encore des entonnoirs. Servez-vous des étiquettes pour mieux identifier les mélanges et les dosages de nicotine.

Comment faire le mélange ?

Commencez par ajouter les arômes et la nicotine dans le flacon. Après avoir homogénéisé les deux premières composantes, vous devez maintenant compléter le flacon par une base liquide neutre. Au cas où vous voudriez compléter par un autre additif, pensez à le mettre avant la base.

En ce qui concerne le calcul des pourcentages, la quantité de nicotine nécessaire peut être facilement déterminée avec un calculateur. Toutefois, pour réussir le dosage des arômes, des ajustements sont importants à faire.

Comment doser les arômes ?

Doser son e-liquide

Le dosage des arômes est une opération chimique qui se base sur le pourcentage de dilution. Par exemple, si l’arôme est dosé à 20 %, cela veut dire que sa quantité équivaut à 20 % du volume du flacon. Pour un tube de 100 millilitres, cela correspond à 20 millilitres.

Pour calculer le volume d’arôme à ajouter à n’importe quel flacon, il suffit de multiplier le pourcentage de dosage de l’arôme (soit 20 % pour l’exemple précédent) par le volume total du flacon.

Si vous avez plutôt envie d’utiliser plusieurs arômes, le calcul n’est pas bien compliqué. Il vous suffira de diviser le résultat précédent par le nombre de saveurs.

Doser son e-liquide

De plus en plus de personnes se mettent à la cigarette électronique. Celle-ci a la particularité de ne pas être nocive comme l’est la cigarette ordinaire. En effet, il faut savoir que cette dernière provoque nombre de cancers. En France, la cigarette est responsable de 77000 décès par an.

De plus, le tabagisme passif est à l’origine de 5000 décès supplémentaires par an. Or de nombreuses personnes souhaitent cesser de fumer. Pour ce faire, les gens choisissent de plus en plus de passer à la cigarette électronique. Cette dernière est un petit appareil qui est composé d’une batterie, d’un réservoir et d’un clearomiseur. Ce dernier est composé d’un réservoir, d’une résistance encore appelée mèche et d’un embout buccal. C’est dans ce réservoir qu’on verse l’e-liquide qui va chauffer sur la résistance et se transformer en vapeur. Or, ces liquides s’achètent en général en boutique ou sur des sites internet. Mais il est tout à fait possible de fabriquer soi-même son e-liquide. Pour ce faire, il faut se procurer le matériel adéquat et faire son mélange soi-même, en fonction de ses goûts. De plus, cela fait considérablement baisser le coût du liquide, le ramenant à environ un euro les dix millilitres.

Comment bien doser son e-liquide

Il faut en tout premier lieu rappeler que depuis la mise en vigueur de la législation européenne sur les tabacs et les produits de substitution, dont font partie les e-cigarettes, certaines choses ont été modifiées.

Doser son e-liquideEn effet, cette nouvelle législation limite les flacons d’e-liquide à 10 millilitres. De plus, elle limite la dose de nicotine dans chaque fiole à 20mg/ml. De nombreux vapoteurs se sont ainsi mis à faire leur propres mélanges. Mais encore faut-il savoir comment bien doser son eliquide. En effet, bon nombre de consommateurs trouvent que le taux de nicotine est trop faible dans les liquides qu’ils achètent tout faits. Pour y remédier, de nombreux vapoteurs utilisent des boosters de nicotine. Or, il faut calculer le dosage avec précaution pour pouvoir obtenir un e-liquide parfaitement dosé. Pour ce faire, Il faut se procurer des flacons doseurs et des pipettes graduées pour que le mélange soit le plus précis possible.

Ensuite il faut acquérir un booster de nicotine ainsi que des arômes spéciaux pour e-liquide. Il faut choisir des arômes concentrés dès lors qu’ils sont appelés à être dilués. Il faut ensuite choisir le taux de nicotine où on veut vapoter, puis faire ses calculs pour obtenir le taux souhaité sur le produit fini. Il existe plusieurs sites qui proposent des calculateurs gratuits permettant de déterminer facilement les proportions de produits à mélanger. En fait, il faut diviser le taux de nicotine du booster par le taux final de nicotine désiré pour connaître la quantité de booster à rajouter dans son mélange. Pour ce qui concerne la base, il faut là aussi choisir selon qu’on veut beaucoup de vapeur ou un peu moins. En fait l’idéal est une base qui comporte autant de propylène glycol que de glycérine végétale. Néanmoins, si on veut plutôt développer les arômes et les saveurs, il vaut mieux choisir une base composée de 70 % de propylène glycol et 30 % de glycérine végétale.